Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 21:19

OF-PP.jpg

 source OF

"Après la polémique autour de la restructuration scolaire (les Pommiers et le Petit-Parc menacées de fermeture), parents et enseignants semblaient sereins.

Au Petit-parc (52 inscrits), l’instant a été émouvant pour de nombreuses familles qui se sont retrouvées avec joie après les vacances."

 

 

telegramme-TT.jpg

source Le télégramme

 

Il faut effectivement savoir apprécier ces moments "simples"

Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 22:16

on pourrait le croire....

Voyez plutôt.



Publicité trouvée dans notre boîte aux lettres la semaine dernière...


Il s’agit du nouveau programme immobilier  prévu au dessus de la rue de la tour d’auvergne, entre le petit parc et l’école Léon blum. Vous savez, les 69 logements cités  au cours des différents entretiens avec la mairie….

pub immobilière

Et bien figurez-vous que sur le plan fourni dans le prospectus pour vendre la situation de ces nouveaux logements

  • L’école du petit parc est bien mentionnée. Normal me direz-vous
  • L’école privée sainte-thérèse est également citée
  • Par contre rien sur Kergoat, rien sur Léon Blum !!!

 plan quimper immob

Les élus municipaux vont apprécier... comme futur périmètre scolaire, ça promet!


Merci à Eric pour avoir déniché cette perle…

Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 21:52

Absence remarquée

Il ya 10 jours, nous avions demandé un entretien au maire. Ce mercredi nous avons eu l’adjointe aux affaires scolaires et à la petite enfance. Problème de planning chargé paraît-il. Dommage de ne pas dégager du temps au regard de ces 4 derniers mois d’incompréhension… Finalement nous n’aurons pas vu le maire depuis la réunion publique de la mi-décembre. Très décevant de sa part…

 

Manque de correction

La municipalité a su nous adresser personnellement un courrier début décembre pour nous annoncer la fermeture du petit Parc. Elle a su retrouver  nos adresses  début février pour nous envoyer un beau dépliant pour relancer une concertation mal boutiquée. Elle n’a pas su les reprendre pour nous annoncer le maintien de l’école. Nous avons donc réclamé une lettre individuelle faisant simplement écho de cette décision. Le tout, sans jargon technocratique, contrairement au document de presse distribué aux journalistes dont nous avons longuement discuté par la suite. Un minimum de correction à l’égard des familles, non ? L’élue en prend acte et affirme vouloir faire remonter cette demande.

 

Des constats et des objectifs toujours contestables

Si l’idée ne fut pas de remettre en cause a priori les nouveaux outils proposés par la Municipalité (quoique, chat échaudé 4 mois craint l’eau froide), nous ne pouvions pas passer sous silence certaines inepties.

  • L’élue l’a de nouveau affirmé : les constats et les objectifs restent les mêmes.
  • Concernant les petites structures affirmées comme en soi fragiles et contribuant à fragiliser les écoles voisines, toujours autant d’approximations. Certains élus n’hésitent pourtant plus à dire que l’école Victor Hugo a peut-être indirectement fragilisé l’école Emile Zola. Victor Hugo : petite école de 2 classes ?
  • Une des idées fortes reste le renforcement des groupes scolaires qui réunissent les 8 niveaux de l’école primaire (PS2 à CM2, ça fait 8) pour notamment mettre en place des niveaux simples. Nous nous montrons impatients de savoir dans quelles mesures 8 classes d’un groupe scolaire garantiraient 8 niveaux simples. L’adjointe se fait l’écho des directeurs d’école témoignant des double-niveaux subis du fait des restrictions de postes. Nous témoignons plutôt des sureffectifs subis par la restriction des postes
  • Enfin comble de la chose, on nous promet de nouveaux outils en n’omettant pas de stipuler que le projet initial avait une formidable cohérence. Etait-ce vraiment nécessaire de le rappeler ? Silence. N’en jetez plus, la coupe est pleine. Les élus veulent oublier ces 4 derniers mois d’atermoiements et ne se projeter que vers l’avenir. D’accord, mais encore une fois, pas avec de tels constats, de tels objectifs. Certains parleront de procès d’intention, d’autres plutôt de vigilance de notre part.

 

Les inscriptions en mairie

Concernant les outils, l’Adjointe expose la situation quant aux modalités d’inscription. Dès le retour des vacances de printemps, les familles devront passer en Mairie Centre (pour toute arrivée dans une école : première scolarisation en maternelle,  passage en CP si GS faite dans une structure spécifiquement maternelle, tout changement d’école). Les représentants du collectif s’interrogent sur ce qui sera « prescrit » aux familles. L’élue affirme que, dans un premier temps, les familles seront inscrites dans l’école de leur choix. Libre à elles de visiter les écoles au préalable. Le dispositif évoluera en fonction de ce qui sera mis en place dans le cadre du périmètre scolaire.

 

Le périmètre scolaire

On ne s’orienterait pas vers un périmètre scolaire strict avec zonage précis suivant les domiciliations (comme c’est le cas pour les collèges par exemple). L’idée serait plutôt de veiller à  ce qu’une école ne soit pas trop chargée (temps scolaire : classe, repos ou temps périscolaire ; garderie, cantine) alors que l’école voisine est en sous-effectif. Suivez notre regard ! Le collectif fait remarquer que des directeurs (à commencer par la directrice du petit Parc) s’inscrivaient déjà dans cette dynamique responsable. En ce sens cette orientation mettrait en valeur cette pratique, la mairie en prendrait donc les rênes. Les représentants  du collectif restent néanmoins sur leurs gardes. Certes, ce dispositif permet la globalité, la souplesse, la réactivité mais peut aussi se révéler « opaque » : on peut l’organiser dans un bureau pour en peu de temps tarir les effectifs d’une école…

Toujours est-il que la mairie va faire appel à un cabinet extérieur qui devrait remettre ses propositions fin 2010. Nous espérons y être associés, tout du moins nous espérons que toutes les familles quimpéroises y seront associées.

 

La carte scolaire

Les représentants du collectif tiennent à prendre des nouvelles de l’action menée par la municipalité pour le maintien de la CLIS de Kerjestin et apportent leur soutien à toute démarche allant dans ce sens.

 

La petite enfance

Pour clore l’entretien, nous tenons à revenir sur la petite enfance. Il s’agissait d’un des axes de la concertation. Cette responsabilité a animé le collectif durant ces 4 mois d’action. Des propositions travaillées et proposées par les différents acteurs de la pseudo-concertation (collectif, conseil de quartier,…) ont été pertinemment mises sur la table (bien au-delà du yakafocon !). Certaines d’entre elles ont d’ailleurs reçues un écho très favorable auprès des habitants d’Ergué Armel. Il s’en dégage une vive amertume à la lecture du dernier document : rien sur la petite enfance ! L’Adjointe indique qu’un nouveau projet va être étudié en dehors de la recherche de locaux scolaires disponibles ou susceptibles de le devenir par fermeture  (lapsus révélateur sur l’essence même du projet initial). Nous insistons sur le fait que le collectif tient à ne pas être tenu comme responsable de ce temps perdu. Nous avons toujours eu à l’esprit l’urgence de notamment permettre le relogement pertinent  et le rayonnement des crèches. L’élue indique qu’elle ne peut pas contrôler ce que disent les citoyens. Nous lui rétorquons qu’elle a tout de même un devoir de vérité, d’explication.

 

Enfin, nous apprenons que c’est notamment sur le quartier de Kerfeunteun que la mairie souhaite porter ses efforts en termes d’équipements. Soit, mais là encore pourquoi s’être acharné sur Ergué-Armel. Encore une fois, quel mauvais diagnostic !

 

Une bien triste histoire finalement... à ne pas oublier… à méditer…

 

Les yakafocon  (un des nombreux sobriquets  utilisés ici ou là par nos détracteurs)

Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 22:52

 

manif petitparc 27 mars 028

 


Ce combat nous ne l'avons pas mené seuls.

La famille Petitparc remercie sincèrement :

  • les habitants du quartier d'Ergué Armel, de Quimper, toutes générations confondues pour leur soutien et leur accueil sur les marchés et pendant les manifestations

  •  nos compagnons d'infortune, Mr et Mme Jules Pommiers

  • les grands mères révoltées, Mme Favreau, Mme Le Terme et Mme Mérour

  • le Collectif de Défense de l'Ecole Publique de Proximité et plus particulièrement Mme Boucher.

  • les syndicats d'enseignants

  • certains membre de KEG, notamment les Verts, et certain(e)s élu(e)s qui se reconnaitront.

  • l'entreprise SIGMA system pour ces superbes autocollants qui fleurissent partout !
  •  les élus et partis politiques qui ont affiché leur soutien (les Verts, le Modem, le PG, le PC, Christian Troadec, etc.)

  •  le Conseil de Quartier d'Ergué Armel pour son écoute

  • les femmes et hommes de l'ombre qui se reconnaitront également

  •  et évidemment à nos bouts de chou et nos conjoint(e)s qui ont supporté ce chaos

En espérant n'avoir oublié personne !

 

A vous tous nous donnons rendez vous le 9 mai pour une fête autour de l'école du Petit Parc !

We did it !

 


Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 08:44
... les petites structures ne fragilisent pas les groupes scolaires.

Encore une fois vous répandez cette contre vérité dans les journaux, allant même jusqu'à faire penser que c'est à cause des écoles comme le Petit Parc, les Pommiers ou encore le Quinquis que l'Inspection Académique ferme une classe à Emile Zola.

C'est tout simplement inadmissible,  insupportable et... ridicule.

A aucun moment il ne vous vient à l'esprit que la politique du chiffre des groupes proches d'Emile Zola peut être la raison de cette fermeture. Q'un groupe  surcharge ses classes au delà de ce qui est raisonnable pour nos enfants, aphyxiant Emile Zola, ne vous a pas effleuré l'esprit ?
Car c'est bien là qu'il faut chercher la cause principale de ces fermetures aujourd'hui et pas dans des contre vérités revanchardes.

Votre sortie montre, encore une fois, le peu d'écoute donnée à la pseudo concertation que vous avez "animé". Après 3 mois nous vous retrouvons arc-boutés sur votre dogme des groupes scolaires contre les petites structures.

Si c'est là la politique que vous comptez mener pour défendre nos écoles à Quimper, semant la zizanie entre elles, nous dressant les uns contre les autres, vous nous trouverez en face de vous alors que nous souhaitons être à vos côtés.

Comme nous l'avons déjà dit, ce n'est pas le Petit Parc contre les autres écoles, mais le Petit Parc AVEC les autres écoles.

Pour finir, à méditer :

Dans le dernier audit de X Darcos au Sénat, nous relevons :

"J. Arthuis (ex-ministre, Président de la Commission des Finances du Sénat depuis 2002) : (…) Dans nombre de communes rurales, les maires feraient bien de réfléchir à des regroupements d’école sur un seul site Avez-vous des évaluations sur l’efficacité des différents systèmes de regroupement, concentrés ou non ?
X. Darcos : (après s’être tourné vers ses conseillers) : Je suis obligé d’avouer que nous n’avons pas d’évaluation très objective que je puisse présenter de manière sérieuse."

Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 21:32
feudartifice-90766
Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 22:10
avance-plus.JPG

  • Le 29 janvier Denise Cariou (KEG) annonçait, lors du Conseil Municipal, que la concertation avançait, que les discussions avec les différents acteurs allaient bon train et qu'une synthèse serait faite. Dans le même temps elle refusait de préciser aux parents les contacts qu'elle avait pu avoir avec les différents intervenants : "Est-ce que je vous demande qui vous voyez ?! " fut la réponse de l'élue...
  • Le 9 février les parents recevaient un courrier de la mairie leur expliquant à nouveau le projet initial concocté par Denise Cariou, sans qu'une virgule n'ai changé.
  • Le 15 février, Bernard Poignant annonçait dans la presse : "Désormais, j'attends la carte scolaire, on verra" !

Denise Cariou et Bernard Poignant nous "prendraient ils pour des imbéciles" ?

Les parents peuvent légitimement se poser la question.

Depuis le lancement de cette période de concertation rien n'a filtré, aucune piste nouvelle n'est proposée par la municipalité (et nous ne parlons même pas de l'esquisse d'un nouveau projet). Le maire nous annonce même qu'il attend une décision administrative...


Où sont la clareté, le courage et la créativité prônés par M. Poignant lors du dernier congrès socialiste ?

Où est l'ambition, pour les enfants de Quimper, clamée par Mme Cariou quand ses seules solutions sont de fermer une école maternelle en pleine santé et la création d'à peine 6 places de crèches ?

Des pistes, nous en proposons :


La création d'un pôle Petite Enfance dans la maison qui sert actuellement de cantine dans le parc de l'école ou encore mieux,  l'acquisition par la ville d'une maison dans le quartier afin d'y aménager un pôle plus ambiteux qui permettrait  un accueil plus importants d'enfants.

Mme Cariou ne peut nous opposer des contraintes budgétaires quand la mairie va investir 14 millions d'€ pour le pôle Max Jacob et que M. Poignant a toujours prétendu que la fermeture des écoles n'était pas dûe à des coupes sombres dans le budget. Et puis les quimpérois ne comprendraient pas que leurs enfants soient les victimes de la politique culturelle de la ville...

Pour l'école, plutôt que de choisir la facilité qui n'est qu'une solution à court terme (la fermeture du Petit Parc apporterait certes plus d'enfants à Kergoat et à Léon Blum mais sans automatiquement créer de postes d'enseignants supplémentaires, contrairement à ce qu'à bien voulu croire la municipalité, mais en plus en comprométrait le projet éducatif avec des classes allant jusqu'à 29 élèves et une compétition accrue entre les deux groupes), il y a la nécessité de trouver des solutions sur les structures potentiellement en danger (ce qui n'est pas le cas pour la prochaine rentrée !)

Pourquoi ne pas imaginer le développement de classes bilingues sur Kergoat et Léon Blum, avec un parcours pédagogique impliquant les écoles maternelles du Quinquis et du Petit Parc ?
Evidemment, cela sous entend des élus plus combatifs face à l'Inspection Académique et qui ne se contentent pas d'attendre la carte scolaire...

Depuis bientôt 3 mois, les parents et les enseignants subissent la décision injuste et autoritaire de la municiplité quimpéroise dans le silence assourdissant des élu(e)s du Finistère et de la Région.


Nous demandons plus de considération et d'engagement de nos élu(e)s qui, à ce jour, ne répondent que par le silence, le dédain, voire l'insulte, à nos demandes légitimes.


Encore une fois, M. Poignant, Mme Cariou, M.Urvoas, Mme Blondin, M. Le Drian, M. Hascoët nous voulons des garanties pour l'avenir de nos enfants au sein du Petit Parc pour la rentrée prochaine et un vrai projet ambitieux pour l'école publique et la petite enfance à Quimper.
Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 14:35
Enfin nous sommes d'accord M. Poignant !
Comme vous le dites si bien lors de votre entretien paru dans le journal Ouest France du 16 février, "votre projet n'est pas bon".
Cela dit nous ne comprenons pas pourquoi, puisqu'il  est si mauvais, ce projet est repris point par point dans le courrier envoyé le 9 février aux parents..

"Il n'a pas été discuté? OK, on ouvre le débat".
Encore une fois nous sommes d'accord !
Cela fait bientôt 3 mois que nous attendons l'ouverture de ce débat. A ce jour nous n'avons toujours pas de calendrier de concertation, et n'avons pas le sentiment d'être dans une démarche constructive malgré nos relances incessantes.

"Il n'y a pas assez de temps. OK. Maintenant il faut aller vite avant les élections !"
Exactement !
67% des citoyens n'ont plus confiance dans leurs représentants. Nous nous reconnaissons dans ces citoyens !
C'est pourquoi nous voulons des garanties quant  à l'ouverture de l'école du Petit Parc à la prochaine rentrée, AVANT les élections afin de ne pas polluer le débat.

"Désormais, j'attends la carte scolaire, on verra"
On verra quoi ?
Il y a deux semaines l'Inspection Académique nous disait qu'il n'y avait pas de fermeutre de classe prévue à Kergoat ar Lez et Léon Blum, et que, au vu des effectifs sur le Petit Parc, sa fermeture dépendait uniquement de la volonté du Maire.

"Que ce soit les écoles ou l'eau, j'ai remarqué que deux noms, engagés dans ces combats, étaient présents sur deux listes d'extrême-gauche."
Et ?
OK, nous sommes sous l'influence de deux méchants gauchistes assoiffés de sang ! Notre groupe est sponsorisé par Fidel et Kim-Jong Il et nous sommes le péril rouge de cette ville !
Notre école est une base secrète de l'URSS et nous y appliquons la version bobo de la propagande stalinienne.
Content ?
Pouvons nous sonner la fin de la récré et discuter sérieusement ?

"Je ne suis pas obligé de répondre aux sommations d'un parti d'extrême-gauche"

Certes non, mais vous devez des comptes aux citoyens.

Le Comité

francais3
Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 10:23
coeur-brise-2

Hier c'était la St Valentin !
Pour l'occasion la famille Petitparc fait une dédicace spéciale à Denise Cariou, signée Higelin !

Denise

Si je savais ce que tu as, je ferais sûrement tout ce que je peux
Pour te tirer de là, alors dis mois ce que tu veux
Avec cette taille, y'en a qui serais heureux comme des rois
Si pour toi c'est trop peu, c'est déjà beaucoup pour moi
Tu as tout ce que tu veux mais comme tu veux ce que t'as pas
Tu sais même pas ce que tu as et c'est pour ça que tu m'en veux
Ca que tu m'en veux, ça que tu m'en veux
Tu m'en veux, tu m'en veux

Refrain
Denise
Je sens que je vais piquer une crise
Denise
Je sens que je vais piquer une crise
Denise
Je sens que je vais piquer une crise
Denise
Il faut que je te dise
Je crois que, je crois que tu vas beaucoup trop loin

Je fais vraiment tout ce que je peux pour oublier que je peux pas
Te donner ce que t'as pas quand je  sais pas ce que tu veux
Je veux bien tout ce que tu veux mais comme tu veux ce que j'ai pas
Je comprends même pas ce que t'as et c'est pour ça que je t'en veux
J'ai peut être tout ce que t'as mais comme t'as pas tout ce que je veux
Arrête ton cinéma, pour toi et moi ça vaut mieux

Refrain

Si je savais ce que t'as, je ferais tout ce que je peux
Pour te tirer de là, alors dis moi ce que tu veux
Si je savais ce que t'as, je ferais tout ce que je peux
Pour te direr de là, alors dis mois ce que tu veux
Si je savais ce que t'as, je ferais tout ce que je peux
Pour te titrer de là, alors dis moi ce que tu veux
Si je savais ce que tu as, je ferais tout ce que je peux
Pour te titer de là, alors dis moi ce que tu veux
...

Jacques Higelin


Et mis en musique c'est encore mieux :
link


Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 13:14
2ans

Aujourd'hui nous "fêtons" le deuxième mois de l'offensive muncipale contre nos écoles.

Deux mois et les parent sont toujours aussi déterminés pour faire comprendre à M. Poignant (PS) et Mme Cariou (KEG-EE) que leur projet n'est pas bon et que la précipitation n'est pas bonne conseillère.
Et la tache n'est pas aisée, comme le prouve le courrier que les parents ont commencé à recevoir en cette date anniversaire (à se demander s'il ne le font pas exprès...)
Ce fumeux courrier, déjà présent sur le site de la Mairie, reprend donc le projet initial de Mme Cariou, avec ses chiffres éronnés et ce postulat dogmatique que la fermeture d'une école de proximité renforcera les groupes scolaires plus importants : en deux mois, rien n'a évolué.
Ce n'est pas faute d'essayer d'avoir une vraie concertation avec tous les acteurs : parents, enseignants, Inspection Académique et Mairie !
Ce mois écoulé a été pour les parents l'occasion de nombreuses rencontres avec l'Inspection Académique, les directrices de Kergoat ar Lez et de Léon BLum, Mme Treussier (10ème adjointe, mairie annexe d'Ergué Armel), le Conseil de Quartier, Mme Petit (8ème adjointe, participation à la vie démocratique) et naturellement Mme Cariou (notre interlocutrice privilégiée et initiatrice du projet de fermetures des écoles).

Nous ne pouvons que regretter que Mme Cariou, même si elle fait mine de nous écouter, ne nous entend pas.

Encore une fois elle prétend que les parents ne veulent pas de calendrier, ce qui est absolument faux : nous ne voulons pas de date butoir pour donner le temps à tous les intervenants de travailler sur un projet plus ambitieux que la fermeture d'une école. La nuance est de taille !

De la même façon, M. Poignant se cache derrière le couperet de l'Inspection Académique sur la fermeture de classes et la suppression de postes d'enseignants alors même que la fermeture d'une école ne peut être QUE du fait de la Mairie et que l'IA nous affirme qu'aucun poste, qu'aucune classe de Kergoat, de Léon Blum et évidemment du Petit Parc n'est menacé pour la rentrée prochaine !

Ce mois écoulé aura aussi été l'occasion  pour les habitants du quartier de montrer leur attachement à l'école maternelle du Petit Parc, notamment le 24 janvier quand plus de 250 personnes se sont retrouvés pour faire une chaîne de la solidairté autour de l'école et du pâté de maisons !

Aujourd'hui, alors que d'autres pistes sont proposées à Mme Cariou et aux élus, les parents restent plus que jamais mobilisés pour faire entendre leur voix.
Nous serons sur les marchés de Quimper pour faire signer notre nouvelle pétition et montrer aux citoyens, mais aussi, en ce temps de campagne électorale, aux militants des différents partis politiques, que nous sommes toujours présents après deux mois et que le temps n'a pas entamé notre volonté farouche de défendre nos écoles de proximité.


Repost 0
Published by dupetitparc - dans Humeurs
commenter cet article