Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 22:10
avance-plus.JPG

  • Le 29 janvier Denise Cariou (KEG) annonçait, lors du Conseil Municipal, que la concertation avançait, que les discussions avec les différents acteurs allaient bon train et qu'une synthèse serait faite. Dans le même temps elle refusait de préciser aux parents les contacts qu'elle avait pu avoir avec les différents intervenants : "Est-ce que je vous demande qui vous voyez ?! " fut la réponse de l'élue...
  • Le 9 février les parents recevaient un courrier de la mairie leur expliquant à nouveau le projet initial concocté par Denise Cariou, sans qu'une virgule n'ai changé.
  • Le 15 février, Bernard Poignant annonçait dans la presse : "Désormais, j'attends la carte scolaire, on verra" !

Denise Cariou et Bernard Poignant nous "prendraient ils pour des imbéciles" ?

Les parents peuvent légitimement se poser la question.

Depuis le lancement de cette période de concertation rien n'a filtré, aucune piste nouvelle n'est proposée par la municipalité (et nous ne parlons même pas de l'esquisse d'un nouveau projet). Le maire nous annonce même qu'il attend une décision administrative...


Où sont la clareté, le courage et la créativité prônés par M. Poignant lors du dernier congrès socialiste ?

Où est l'ambition, pour les enfants de Quimper, clamée par Mme Cariou quand ses seules solutions sont de fermer une école maternelle en pleine santé et la création d'à peine 6 places de crèches ?

Des pistes, nous en proposons :


La création d'un pôle Petite Enfance dans la maison qui sert actuellement de cantine dans le parc de l'école ou encore mieux,  l'acquisition par la ville d'une maison dans le quartier afin d'y aménager un pôle plus ambiteux qui permettrait  un accueil plus importants d'enfants.

Mme Cariou ne peut nous opposer des contraintes budgétaires quand la mairie va investir 14 millions d'€ pour le pôle Max Jacob et que M. Poignant a toujours prétendu que la fermeture des écoles n'était pas dûe à des coupes sombres dans le budget. Et puis les quimpérois ne comprendraient pas que leurs enfants soient les victimes de la politique culturelle de la ville...

Pour l'école, plutôt que de choisir la facilité qui n'est qu'une solution à court terme (la fermeture du Petit Parc apporterait certes plus d'enfants à Kergoat et à Léon Blum mais sans automatiquement créer de postes d'enseignants supplémentaires, contrairement à ce qu'à bien voulu croire la municipalité, mais en plus en comprométrait le projet éducatif avec des classes allant jusqu'à 29 élèves et une compétition accrue entre les deux groupes), il y a la nécessité de trouver des solutions sur les structures potentiellement en danger (ce qui n'est pas le cas pour la prochaine rentrée !)

Pourquoi ne pas imaginer le développement de classes bilingues sur Kergoat et Léon Blum, avec un parcours pédagogique impliquant les écoles maternelles du Quinquis et du Petit Parc ?
Evidemment, cela sous entend des élus plus combatifs face à l'Inspection Académique et qui ne se contentent pas d'attendre la carte scolaire...

Depuis bientôt 3 mois, les parents et les enseignants subissent la décision injuste et autoritaire de la municiplité quimpéroise dans le silence assourdissant des élu(e)s du Finistère et de la Région.


Nous demandons plus de considération et d'engagement de nos élu(e)s qui, à ce jour, ne répondent que par le silence, le dédain, voire l'insulte, à nos demandes légitimes.


Encore une fois, M. Poignant, Mme Cariou, M.Urvoas, Mme Blondin, M. Le Drian, M. Hascoët nous voulons des garanties pour l'avenir de nos enfants au sein du Petit Parc pour la rentrée prochaine et un vrai projet ambitieux pour l'école publique et la petite enfance à Quimper.
Partager cet article
Repost0

commentaires

alain 20/02/2010 09:30


Bonjour,
Voici une vidéo d'un homme qui est né dans une banlieue qui aime les professeurs parce qu'il ont su lui donner une éducation...
http://www.dailymotion.com/video/xc8wqa_portrait-démocrate-azouz-begag-rhôn_news