Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 13:14
2ans

Aujourd'hui nous "fêtons" le deuxième mois de l'offensive muncipale contre nos écoles.

Deux mois et les parent sont toujours aussi déterminés pour faire comprendre à M. Poignant (PS) et Mme Cariou (KEG-EE) que leur projet n'est pas bon et que la précipitation n'est pas bonne conseillère.
Et la tache n'est pas aisée, comme le prouve le courrier que les parents ont commencé à recevoir en cette date anniversaire (à se demander s'il ne le font pas exprès...)
Ce fumeux courrier, déjà présent sur le site de la Mairie, reprend donc le projet initial de Mme Cariou, avec ses chiffres éronnés et ce postulat dogmatique que la fermeture d'une école de proximité renforcera les groupes scolaires plus importants : en deux mois, rien n'a évolué.
Ce n'est pas faute d'essayer d'avoir une vraie concertation avec tous les acteurs : parents, enseignants, Inspection Académique et Mairie !
Ce mois écoulé a été pour les parents l'occasion de nombreuses rencontres avec l'Inspection Académique, les directrices de Kergoat ar Lez et de Léon BLum, Mme Treussier (10ème adjointe, mairie annexe d'Ergué Armel), le Conseil de Quartier, Mme Petit (8ème adjointe, participation à la vie démocratique) et naturellement Mme Cariou (notre interlocutrice privilégiée et initiatrice du projet de fermetures des écoles).

Nous ne pouvons que regretter que Mme Cariou, même si elle fait mine de nous écouter, ne nous entend pas.

Encore une fois elle prétend que les parents ne veulent pas de calendrier, ce qui est absolument faux : nous ne voulons pas de date butoir pour donner le temps à tous les intervenants de travailler sur un projet plus ambitieux que la fermeture d'une école. La nuance est de taille !

De la même façon, M. Poignant se cache derrière le couperet de l'Inspection Académique sur la fermeture de classes et la suppression de postes d'enseignants alors même que la fermeture d'une école ne peut être QUE du fait de la Mairie et que l'IA nous affirme qu'aucun poste, qu'aucune classe de Kergoat, de Léon Blum et évidemment du Petit Parc n'est menacé pour la rentrée prochaine !

Ce mois écoulé aura aussi été l'occasion  pour les habitants du quartier de montrer leur attachement à l'école maternelle du Petit Parc, notamment le 24 janvier quand plus de 250 personnes se sont retrouvés pour faire une chaîne de la solidairté autour de l'école et du pâté de maisons !

Aujourd'hui, alors que d'autres pistes sont proposées à Mme Cariou et aux élus, les parents restent plus que jamais mobilisés pour faire entendre leur voix.
Nous serons sur les marchés de Quimper pour faire signer notre nouvelle pétition et montrer aux citoyens, mais aussi, en ce temps de campagne électorale, aux militants des différents partis politiques, que nous sommes toujours présents après deux mois et que le temps n'a pas entamé notre volonté farouche de défendre nos écoles de proximité.


Partager cet article
Repost0

commentaires

louis 12/02/2010 15:07


allo la mairie?
mince ça ne répond pas....

allo Bernard?
ben là non plus...

allo Denise?
flûte alors, toujours rien? Ah si!
"je ne dirai rien"

allo Daniel?
il doit y avoir un problème sur la ligne....
ah si! salut Daniel
"d'accord pour sauver l'école mais vous acceptez mes panneaux solaires sur les toits!"


ça, en devient pathétique


Sandrine Petitparc 10/02/2010 15:55


Stop au marketing et à la communication...
Vous voulez qu'on vous fasse confiance ? garantissez-nous déjà l'ouverture de l'école à la rentrée et après on pourra considérer que cette concertation n'est pas du bidon


alain daniel 09/02/2010 18:37


super, vous êtes super!